Qu'est-ce qu'un courtier en assurances ?

Le courtier en assurances joue le rôle d’intermédiaire entre une entreprise ou un particulier, et les compagnies d’assurances. Son objectif est de négocier pour son client les meilleures garanties au meilleur prix, mais également de suivre son client tout au long de la vie du contrat (évolutions, ou sinistre). Il agit donc comme représentant de son client, qu’il défend auprès des compagnies d’assurance. Plus qu’un prestataire, c’est un partenaire privilégié et de confiance.

 

Un accompagnement personnalisé

 

courtier en assurances

En complément de son rôle de conseils auprès de son client, il est également amené à faire jouer la concurrence et à renégocier les contrats, pour toujours garantir la meilleure couverture des ses risques et le meilleur tarif. Ainsi, pour un même client ayant des risques différents à assurer (exemple : Responsabilité Civile, Bureaux, Flotte Automobile, Bris de machine, etc…) le courtier en assurances pourra présenter à son client les solutions de différents assureurs pour chacun des risques, afin que ce dernier bénéficie des meilleures conditions du marché sur le risque en question, tout en lui permettant de ne garder qu’un seul interlocuteur pour la gestion de ses risques.

 

Le courtier dépend t-il des assureurs ?

 

Le courtier est totalement indépendant des assureurs, et propose donc à son client ce qu’il estime être le meilleur contrat possible (tarifs, garanties, franchises, clauses etc…) pour ensuite le mettre en place avec lui et le gérer. Il a également un rôle d’accompagnement : il les assiste tout au long de la vie des contrats,  en cas de sinistre ou de litige notamment, et leur assure un suivi régulier.

Attention de bien différencier un courtier en assurance d’un agent général. En effet, à la différence d’un courtier en assurance, l’agent général en assurances est soumis à des objectifs commerciaux d’une compagnie d’assurance, et en est le représentant. Le courtier aura une indépendance vis-à-vis de l’assureur que n’aura pas l’agent général et pourra ainsi fournir des conseils totalement objectifs.

Les cabinets de courtage en assurance sont soumis au contrôle du ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie (via l’organisme de contrôle ACPR – Autorité de Contrôle Prudentiel et Réglementaire). Ils perçoivent une commission de la part des assureurs, qui varie selon la nature du risque assuré, en rémunération de la gestion qu’ils réalisent sur les contrats vendus.